Le patrimoine culturel immetariel et la diversite de l'exression culturelle somut olmayan kültürel mi̇ras ve kültürel i̇fade çeşi̇tli̇li̇ǧi̇


OĞUZ M. Ö.

Milli Folklor, no.82, pp.6-12, 2009 (Scopus) identifier

  • Publication Type: Article / Article
  • Publication Date: 2009
  • Journal Name: Milli Folklor
  • Journal Indexes: Scopus, TR DİZİN (ULAKBİM)
  • Page Numbers: pp.6-12
  • Keywords: Convention, Diversité del'expression culturelle, Patrimoine culturel immatériel, Unesco
  • Ankara Haci Bayram Veli University Affiliated: No

Abstract

La pensé de la sauvegarde du patrimoine culture immatériel s'est révélée et s'est développée avec le concept de folklore. Cette idée est devenue un instrument international a l'UNESCO au cours de la préparation du texte de la convention concernant la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel en 1972. La Bolivie a proposé un protocole concernant la sauvegarde du folklore dans la convention universelle du droit de auteur en 1973. Après cette proposition, le terme de folklore est devenu un terme de l'UNESCO. La recommendation sur la sauvegarde de la culture traditionnelle et populaire en 1989, Le commencement du programme des trésors humains vivants en 1994, le commencement de la proclamation des chefs d'oeuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité en 1997/98 et enfin la convention pour la sauvegarde du patrimoine immaterial en 2003 ont été préparés dans cette processus et dans cette esprit de la sauvegarde. Dans cette signification, Il faut se rappeler la déclaration d'İstanbul sur la protection de la culture immatériel, qui a été préparée au cours de la troisième table ronde des ministres de la culture, appelée le patrimoine culturel immatériel, miroir de la diversité culturelle en 2002. Le nom de Cette réunion reflétait l'âme et l'esprit de la convention 2003 et 2005. Après cette initiative, les deux conventions ont été préparées dans les conferences générales de l'UNESCO en trois ans. La convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel demande que le patrimoine culturel immatériel se transmette de génération en génération. Quant à la convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, elle défend la diversité des expressions culturelles de l'humanité. Le plus part des sources de la diversité des expressions culturelles, qui a été définie dans le texte de la convention, est dans le domaine du patrimoine culturel immatériel. A savoir, on peut dire que, si un pays ne sauvegarde pas son patrimoine culturel immatériel, il n'est pas capable d'avoir la diversité des expressions culturelles.